Ouvrier paysagiste

OUVRIER / JARDINIER PAYSAGISTE

Vous aimez les plantes, vous voulez travailler en extérieur, et surtout, vous n'avez pas peur de vous salir les mains? Pensez au métier de jardinier paysagiste. A vous la création de jardins, d'espaces verts, de fontaines, de murs végétalisés... Et le secteur de l'aménagement paysager recrute!

Le métier de jardinier paysagiste dépasse l'idée que l'on s'en fait souvent. Il ne fait pas que planter des fleurs et des arbres ou tailler des haies... De la création sur plan de jardins d'intérieur, d'espaces verts ou de murs et toitures végétalisés, à l'entretien, en passant par la réalisation sur le terrain, la palette des activités est large.

"C'est un métier très varié qui demande d'être qualifié et polyvalent car on peut être amené à faire de la fontainerie ou de la maçonnerie dans un jardin", explique Nicolas, 21 ans, en 2ème année de BTSA aménagements paysagers.

"On ne fait jamais la même chose d'un jardin à l'autre et selon les régions. Ce n'est pas un métier monotone, décrit Florian, 21 ans, également en 2ème année de BTSA aménagements paysagers. De plus, travailler en extérieur est très agréable."

UN METIER PHYSIQUE

Une bonne condition physique est indispensable. "C'est un métier relativement physique. On porte beaucoup de charges et de matériaux", souligne Nicolas. Les problèmes de dos et de genoux sont fréquents. Mais adopter certaines postures et gestes permet de les diminuer.

UN SECTEUR QUI EMBAUCHE

Le secteur du paysage offre de belles opportunités. On compte en moyenne, chaque année, 15 000 embauches. La demande en professionnels ne cesse d'augmenter surtout chez les particuliers, pour des jardins, dans le paysage d'intérieur (patio...) et dans l'entretien.

Il est possible de travailler pour le secteur public (collectivités locales) ou privé (entreprises de paysage). Mais pour Nicolas, ces deux secteurs n'offrent pas la même liberté. "Pour se faire vraiment plaisir, le mieux est de travailler chez un particulier. Le travail est beaucoup plus diversifié que la réalisation d'une place publique." Vous pouvez, pour cela, vous installer à votre compte en créant votre propre entreprise de paysage.

JARDINIER PAYSAGISTE: DES FORMATIONS DU CAP AU BAC + 5

Avec le statut d'auto-entrepreneur, beaucoup de personnes se sont improvisées jardinier paysagiste, en particulier dans le secteur de l'entretien de jardin. Face à cela et afin de garantir au client le respect de certaines règles, l'UNEP (Union Nationale des Entreprises du Paysage) a créé le label Expert Jardins qui "garantit, entre autres, une équipe formée au métier".

Les formations dans l'aménagement paysager sont disponibles du niveau CAP à bac + 5. Pour devenir jardinier paysagiste, le mieux est d'opter pour un bac pro ou un BTSA (BTS Agricole) qui permettent de trouver un emploi plus facilement.

Maçonnerie, désherbage, entretien, création de jardins d'intérieur... Le métier de jardinier paysagiste englobe des activités variées.

 
Return to top