Cariste

Cariste

Le manutentionnaire-cariste assure le déplacement de matériaux ou de produits pour les besoins d’une entreprise. Il manipule les objets à la main ou à l’aide d’engins spéciaux de levage, tracteurs, grues, chariots, transpalettes.

Description métierPhoto cariste

Charger et décharger des charges lourdes, stocker des produits en magasin, alimenter en marchandises certains postes de fabrication sont les tâches principales du manutentionnaire-cariste.

Certains postes sont uniquement dédiés à des caristes motorisés (chariot élévateur par exemple).

Il peut réaliser ces opérations manuellement, en tenant compte du poids et de la fragilité éventuelle des objets. S’il a une formation complémentaire de cariste, il peut également conduire et utiliser des engins spéciaux de manutention tels que chariot monteur élévateur ou transpalette.

Quand il a un chargement à effectuer, il positionne la cargaison sur le chariot en manœuvrant à l’aide de manettes la fourche ou l’outil le mieux adapté.

Le travail effectué doit être consigné sur un document témoin, qui permet de localiser la marchandise et d’en facturer le déplacement à un client. Ainsi, le manutentionnaire-cariste remplit parallèlement la fonction d’agent de réception, d’expédition ou de préparateur de commandes.

Il utilise de plus en plus souvent un ordinateur afin d’organiser au mieux son activité.

Il s’agit d’un travail qui s’effectue en équipe, dans un magasin, un entrepôt ou sur un quai et souvent dans un milieu bruyant. Le manutentionnaire-cariste se déplace constamment. Il est souvent exposé aux intempéries.

Les horaires sont généralement irréguliers, car liés au rythme du trafic dans les entreprises de transport.

​Qualités et compétences requises

L'organisation et la précision

D'abord, le magasinier cariste est une personne qui a le sens de l'organisation et du rangement. Il est en mesure d'optimiser le moindre espace libre et sait anticiper le flux des marchandises. Il doit connaître les règles de répartition des charges afin de garantir un stockage ou un transport sécurisé des chargements.

L'endurance et la résistance

Bien que le travail du magasinier-cariste a été considérablement facilité avec l'apparition de certaines technologies comme les transpalettes ou les chariots élévateurs, il est quand même nécessaire de savoir soulever des charges. Le processus de gestion des marchandises étant répété plusieurs fois dans la journée, il est essentiel de faire preuve d'endurance de rythme.

L'adaptabilité

Le magasinier-cariste a la possibilité de travailler dans de nombreux univers. D'abord pour le fret, il assurera le chargement des trains des avions ou des camions en respectant les horaires du transporteur. Ensuite, chez les fabricants, dans les chaînes de production et les entrepôts pour le rangement, la préparation des commandes ainsi que l'expédition des produits. Enfin, chez les commerçants pour assurer la gestion des stocks ou la préparation de commande en magasin. De plus, vous aurez à prendre en charge différents types de produits et devrez adapter vos techniques en fonction de la nature, de la taille, ou du poids des objets.

La curiosité

Le métier de magasinier cariste est en constante évolution puisqu'il utilise de la technologie, aussi bien en matière de gestion, de communication qu'en matière de transport. Il doit aimer apprendre à développer ses compétences. Pour optimiser sa productivité, il doit effectuer des formations régulières pour apprendre à piloter de nouveaux engins, pour savoir maîtriser les différentes technologies informatiques ou encore à utiliser les serveurs à commande vocale.

Études / Formation pour devenir Manutentionnaire-cariste

Aucun diplôme n’est nécessaire pour être recruté en tant que manutentionnaire.

En revanche, pour devenir cariste, il est nécessaire d’obtenir le certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES), délivré à l’issue d’une semaine de formation.

À noter : le CAP opérateur logistique prépare plutôt plutôt à la fonction de magasinier.

Salaires

Le salaire d’un manutentionnaire-cariste débutant est au niveau du S.M.I.C., plus des primes et indemnités de déplacement.

Evolutions

La possession d'un Bac pro Logistique ou d'un Bac pro Transport (3 ans après la 3e) permet de progresser dans une entreprise de transport.

 
Return to top