SOUDEUR

soudeur

Plusieurs produits passent entre les mains d'un soudeur, car son métier consiste à assembler les matériaux grâce à une fusion ou un apport de métal. Le métier soudeur est assez vaste puisqu'il vous offre des horizons variés et intéressants.

Quelle est la nature du métier soudeur ?

Au cours de son travail, il sera amené à étudier les appareils et surtout à contrôler la qualité de ces derniers pour qu'ils puissent répondre aux besoins. Un soudeur pourra évoluer dans une entreprise classique, une centrale nucléaire ou encore aux côtés d'un chauffagiste. Équipé d'un masque à verre filtrant et de gants, il procédera à l'assemblage des parties avant de vérifier le résultat. Le métier soudeur vous permet de travailler toutes les pièces de différentes formes, tailles, utilisations...

Toutefois, il faudra également procéder à une découpe des métaux dans le but de les souder en fonction du plan partagé. En se focalisant sur ce dernier, il pourra identifier la meilleure pratique avec un arc électrique ou un soudage semi-automatique. Le choix de la méthode dépendra généralement des attentes et des matériaux à traiter. Même si la base de ce métier reste le même, vous aurez le loisir de découvrir de nouveaux domaines, ce qui peut être enrichissant sur le long terme.

Trois compétences indispensables sont requises

Pour devenir soudeur, il est impératif d'être précis, organisé, mais il faut également avoir une certaine curiosité. Vous serez confronté à divers matériaux et différentes machines. Pour chacune des étapes, vous devrez prendre en compte les spécificités de ces deux univers pour que le travail soit accompli dans les meilleures conditions.

Un soudeur est perçu comme un créateur puisqu'il peut concevoir des objets uniquement avec le concept de la soudure. Il sera pour cela nécessaire de se pencher sur les documents techniques pour se familiariser avec les matériaux. Une bonne connaissance vous permettra de réagir rapidement et de sélectionner dans les plus brefs délais la meilleure marche à suivre.

Les machines ne seront pas non plus les mêmes en fonction des postes, car parfois il faudra opter pour un faisceau d'électrons alors que le soudage à l'arc sera amplement suffisant dans d'autres configurations.

 
Return to top